Articles récents

Bienvenue !

Vous souhaitez être informé de nos lives ou nos formations sur comment aider votre adolescent ? Inscrivez-vous à notre newsletter

Comment éloigner votre adolescent de son Smartphone

 

Il est 2 heures du matin, vous dormez paisiblement, tout est calme dans la maison. Et là, tout d’un coup, vous entendez un bruit louche. Vous vous rendormez en espérant que ce soit votre chat qui est en train de miauler. 5 minutes plus tard, le bruit revient. Vous pensez avoir entendu un ricanement.

Qui peut bien rire à une heure si tardive ? Peut-être des cambrioleurs qui sont tombés sur des photos de vous plus jeune (rires). Mais non, voyons ! Vous étiez tout(e) beau (belle) à 25 ans ! Je m’éloigne…

Malgré la peur, vous vous levez pour affronter l’éventuel danger. Les ricanements viennent de la chambre de votre fils. Mais qu’est-ce qui peut le faire rire à cette heure-là ? Un rêve ? Vous vous rapprochez un peu plus près, toquez, rentrez et apercevez qu’il est avec … sa copine !!

Non, je blague il est avec son téléphone ! Il doit aller à l’école le lendemain, il doit se reposer, mais non ! Il préfère regarder  des vidéos d’humoristes sur Snapchat !

Usain Bolt

Autre cas de figure, c’est le moment de passer à table. Vous l’appelez pendant une quinzaine de minutes avant qu’il décide enfin de venir. C’est son repas préféré, vous pensez qu’il sera content mais il mange très rapidement. Il aurait pu battre un record du monde à cette vitesse !

Il souhaite quitter la table alors que vous n’avez même pas fini la moitié de votre plat. Il s’impatiente, s’énerve et vous finissez par le laisser sortir de la salle de torture. Il se précipite dans sa chambre, soulagé.

Il prend son téléphone et retrouve le sourire. Visiblement, il préfère son Smartphone qu’un bon spaghetti-bolognaise.

Les réseaux sociaux

Snapchat, Musical.ly, Facebook, Instagram… pour ne citer qu’eux mais beaucoup d’autres sont utilisés par vos ados. Ils passent de l’un à l’autre sans se rendre compte du temps qu’ils y passent.

Je suis prêt à parier avec vous que ce que je vais vous raconter vous est déjà arrivé.

Votre ado met son téléphone dans votre direction et vous dit « regarde Maman, regarde l’écran… attends ne bouge pas… mais attends… voilà ! » Et là, il vous montre la photo qu’il a prise de vous avec une langue de chien à la place de la vôtre, une énorme tête déformée ou des fleurs qui sont apparues au-dessus de votre tête !

Vous avez deviné de quelle application il s’agit ?!

Certains adultes sont accros à leur Smartphone, alors les adolescents… Mais dans le cadre de mon travail, j’ai trouvé des solutions pour que les ados ne soient plus scotchés avec leurs téléphones toute la journée.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment éloigner votre adolescent de son téléphone. Si vous appliquez la marche à suivre étape par étape, il le délaissera.

Vous devez connaître la raison de son addiction

Oui votre ado est accro, c’est une chose. Maintenant il est très important de connaître la ou les raison(s).

C’est vrai que c’est un peu un phénomène de mode. Cela ne choque plus tellement mais c’est inquiétant. Selon une enquête réalisée en 2016, les ados passent 4 heures de temps par jour sur leur téléphone. Vous avez bien lu, 4 heures !

Ce qui fait 28 heures par semaine, c’est énorme. Je vais peut-être vous choquer mais je considère cette utilisation excessive du Smartphone équivalente à  une addiction à la drogue ou à l’alcool même si les effets sont moins dévastateurs.

Cette addiction n’est pas venue comme cela, d’un coup. Au départ, votre ado l’utilisait de manière raisonnable. Plus le temps passait, plus il était accroché à son Smartphone. Désormais, il est très difficile pour lui de s’en séparer.

Evidemment, vous n’en pouvez plus d’aller au clash avec lui à cause de ce foutu téléphone. Vous avez tenté qu’il stoppe, en vain.

Vous devez d’abord savoir qu’est-ce qui le fait utiliser son téléphone comme cela et pourquoi il ne peut plus s’en passer.

 

L’importance de savoir pourquoi

Comme je l’ai dit précédemment, l’addiction ne vient pas toute seule. Et pour s’en « soigner », il faut découvrir la raison.

Un jour, dans le foyer dans lequel je travaille, nous avons accueilli une jeune de 14 ans accrochée à son téléphone. Quand elle se réveillait, elle passait au moins 1 heure dessus  avant de se lever. Elle refusait parfois de passer à table pour rester avec son téléphone, elle dormait extrêmement tard…

Cette jeune ado a été abandonnée par son père dès sa naissance et elle entretient une relation conflictuelle avec sa mère. Elle a été placée de foyer en foyer depuis l’âge de 8 ans.

Elle a énormément besoin d’attention. Elle a comblé ce manque avec les réseaux sociaux en étant très active et en parlant avec tout le monde. Elle en était très fiere ! Elle s’appelait elle-même « la cyber » (ce sont les personnes qui sont énormément présentes et actives sur les réseaux sociaux).

Elle recevait des centaines de compliments par jour, elle discutait, avec pleins d’amis virtuels. Lorsque j’ai compris cela, nous avons travaillé ensemble le sentiment d’abandon qu’elle ressentait. Petit à petit, elle se livrait et j’avais compris qu’elle avait rencontré des personnes malintentionnées sur les réseaux sociaux. La direction de mon établissement a choisi de la protéger et la changer de foyer d’accueil.

Je n’ai pas eu de nouvelles d’elle depuis son départ.

Je vous ai raconté cet évènement pour vous montrer l’importance de trouver la raison de cette addiction.

Il est important de mettre des mots sur le mal-être que peuvent ressentir les jeunes pour les aider à se rendre compte de ce phénomène. Il sera plus simple ensuite de le remplacer par autres choses. J’en parlerai plus loin dans cet article.

 

Comment faire pour trouver la raison de cette addiction

Dans l’exemple que j’ai cité dans la partie précédente, j’ai pu faire le lien entre ce que la jeune faisait avec son Smartphone et son historique familial. Mais parfois, il est plus compliqué que cela de trouver la raison.

Vous devez déjà savoir ce que fait votre ado avec son téléphone. Il est sur les réseaux sociaux ? Il regarde des vidéos ? Il joue ? C’est la première chose à savoir.

Si vous ne savez pas, posez-lui simplement des questions, il vous répondra. Que fait-il ? Quelles applications utilise-t-il ? Pour quels usages ?

Je ne vous demande pas de vous transformer en inspecteur Colombo mais ces questions sont très importantes.

Lorsque vous savez ce qu’il fait en grande majorité, essayez de comprendre ce qui l’attire. Avoir beaucoup des personnes qui regardent et commentent ses publications ? Se créer des nouveaux amis virtuels ? Jouer ? S’instruire ?

Avec tous ces éléments de réponses, vous devriez avoir des pistes pour comprendre son attachement à son « jouet ».

N’ayez pas peur, ce n’est pas forcément grave ! Il peut très bien être scotché à son téléphone pour créer une application ou lire des livres en format PDF.

Vous foncez droit dans le mur si vous commettez ces erreurs

Evidemment, il ne suffit pas de lire cet article, de poser 3 questions à votre ado pour résoudre ce problème. Il ne faudra pas non plus le harceler de questions et trop le brusquer ! Il va se fermer à coup sûr et ne voudra plus en discuter avec vous.

L’exemple de la jeune fille que j’ai utilisé tout à l’heure  ne s’est pas fait en 3 jours. Il a fallu environ 2 mois pour découvrir ce dont je vous ai parlé. J’ai essayé de comprendre petit à petit, sinon elle allait se sentir fliquée.

Si vous rabaissez votre ado en lui disant par exemple qu’il est bon à rien, qu’il ne trouvera jamais de travail ou qu’il lui manque une case, bon courage pour rattraper la situation ! Ne lui en voulez pas, essayez de l’aider à moins vivre avec son Smartphone.

Plus vous le critiquez, plus il fera ce que vous détestez. Vous vous en êtes peut être déjà rendu compte sur un autre sujet.

Après avoir mis en place cette étape, vous pouvez passer à la seconde que je vais présenter ci-après.

 

Décidez ENSEMBLE des moments d’utilisations

J’ai écrit le mot « ensemble » en majuscule et ce n’est pas une erreur, c’était intentionnel.  Vous comprendrez l’importance de ce mot au fur et à mesure de la lecture de ce chapitre.

Vous n’en pouvez plus de vous disputer avec votre ado à cause de son téléphone. Vous abdiquez, vous le laissez l’utiliser quand il veut ou il veut pour avoir la paix. Du coup, il en profite et l’utilise vraiment partout, même en classe.

Ce n’est pas une bonne idée. Vous devez lui faire comprendre que l’utilisation excessive de son téléphone est néfaste pour sa santé, sa vie sociale.

Vous devez mettre un place un règlement, un cadre. Pour avoir plus de chance qu’il soit respecté, vous devez être d’accord tous les deux sur le contenu et les règles à respecter. Je vous donnerai un exemple concret.

L’importance

Votre ado va se retrouver très rapidement coupé du monde réel (si ce n’est pas déjà le cas). Il vivra que pour sa femme euh… pour son Smartphone. Testez de le cacher, ne serait-ce qu’une minute, je crois que vous ne recommencerez plus jamais !

Il est primordial de cadrer cette utilisation avec des heures et des jours d’utilisation. Ce n’est pas évident mais je vais tout vous expliquer pour que cette difficulté soit réalisable.

Dans mon établissement, nous avons accueilli un jeune garçon, accro à son téléphone comme plus de la moitié des ados que nous accueillons. En équipe, nous avons décidé de mettre en place avec lui des temps d’utilisation.

C’était sa plus grosse problématique, il n’était plus scolarisé. L’utilisation de son téléphone faisait partie d’un des motifs de son placement. Il a été très compliqué de mettre en place ces temps d’utilisation mais il a fini par accepter.

Nous avons donc choisi ensemble les horaires suivants : 1h00 entre 9h et 12h et 1h30 entre 14h 20h. Certains d’entre-vous vont trouver cela énorme, d’autres pas assez. En fait, tout dépend de la consommation du jeune. Dans ce cas, il était à plus de 7 heures d’utilisations par jour. C’est un effort considérable de sa part. Le reste de la journée, nous avons essayé de le resocialiser notamment en lui trouvant un établissement scolaire avec des horaires aménagés.

Nous ne lui avons pas imposé, ce qui a facilité la mise en place même s’il a parfois débordé du cadre.

 

Comment mettre en place une règle ensemble

« Fiston, nous devons parler ». Cela est un bon début ! Vous devez vous poser avec votre adolescent pour discuter sérieusement de la situation. Je répète souvent que pour des grandes décisions, il est important de se rendre dans un endroit neutre (restaurant, parc, forêt…) pour discuter tranquillement dans un endroit autre que le domicile familial.

Maintenant que vous connaissez les motifs de son addiction, dites-lui que vous souhaitez l’aider et que vous allez mettre en place un cadre avec des jours et des horaires d’utilisations.

Laissez-le vous faire une proposition, croyez-moi que vous serez agréablement surpris de la manière dont il peut analyser la situation. Vous devez ensuite vous mettre d’accord sur les temps d’utilisations. Soyez extrêmement précis pour éviter toutes mésententes. Votre ado se fera une joie de s’engouffrer dans la brèche !

Soyez souple sur les horaires au départ, surtout s’il passait énormément de temps avec son téléphone. C’est déjà une victoire que vous vous soyez mis d’accord.

N’hésitez surtout pas à écrire le règlement que vous avez décidé ensemble de mettre en place. C’est toujours bien de rappeler ses engagements en cas de besoin.

Ce qu’il ne faut pas faire

Vous ne devez pas lui imposer, d’où l’importance du mot « ensemble ». Je mets ma main à couper que si vous lui imposez cette règle (ou même n’importe quelle autre règle), il refusera et se braquera. S’il accepte, c’est pour une raison bien précise qui lui appartient (pour que vous le laissez tranquille par exemple). Il reprendra quelques jours plus tard sa mauvaise  habitude.

Vous devez vous aussi respecter vos engagements. Si vous avez décidé par exemple d’autoriser l’autorisation du téléphone jusqu’à 20h30, ne le reprenez pas à 20h00 2 semaines plus tard sans aucun prétexte.

Le début sera le plus compliqué. Si votre ado a des difficultés et ne respecte que 2 jours sur 3 par exemple, ne lui dites surtout pas « je savais que tu ne tiendrais jamais » ou ce genre de phrase décourageante. Vous ne ferez qu’empirer la situation.

 

Comment remplacer cette addiction

Votre ado passe peut-être 3 ou 4 heures par jour sur son téléphone. Vous savez maintenant ce qui l’a conduit à l’utiliser excessivement et vous avez aussi mis en place un contrat dans lequel votre ado s’engage à utiliser son Smartphone uniquement dans la période choisie ensemble.

A présent, vous devez aider votre ado à utiliser ce nouveau temps libre pour faire une activité qu’il apprécie. Le but est qu’il remplace son addiction par autre chose (musique, art, activité sportive, théâtre…).

 

Mais quel est l’intérêt ?

C’est simple. Avant, votre ado rentrait de l’école à 17h et utilisait son téléphone de 18h à 20h puis de 20h30 à 22h. Si dans le contrat il ne peut plus l’utiliser de 18h à 20h, que va-t-il faire à la place ? Bonne question ! C’est dans ce cas qu’il est important de l’encourager à faire une activité à la place.

Votre ado va peut-être se créer une autre passion et sera très fier d’avoir mis de côté son Smartphone.

 

Aidez-le dans ce changement

Il aura surement des difficultés à remplacer son joujou. C’est à vous de l’aider à trouver une passion. Cela peut être énormément de choses, je vais en citer quelques-uns pour vous donner des pistes : une activité sportive (foot, golf, natation, équitation, tennis, volley…), du théâtre, de la lecture (développement personnel, mangas, fictions…), le dessin, la danse, les animaux, la nature, le cinéma…

Je ne vous dis pas qu’en lui proposant des activités de cette liste, il va en choisir 2 et le tour est joué ! S’il ne connaît pas, il ne pourra pas savoir s’il apprécie ou non. C’est à vous de l’accompagner à tester de nouvelles choses, à expérimenter.

 

Par contre…

Vous devez veiller à ce qu’il ne remplace pas cette addiction par une autre ! S’il diminue l’usage du téléphone pour le remplacer par la cigarette, c’est déshabiller Pierre pour habiller Jacques ! 

Vous ne devez également pas forcer votre ado à trouver une nouvelle activité. Si vous avez essayé mais que rien ne l’attire, ne forcez pas ! Laissez-lui un peu de temps, il trouvera par lui-même. Les ados ont une imagination débordante !

 

Passez à l’action !

Yes ! Maintenant, vous savez comment faire pour connaître les raisons de l’addiction de  votre adolescent.

Vous savez également comment mettre en place un règlement avec votre adolescent pour qu’il le respecte sans rechigner.

Pour terminer, vous avez appris comment aider votre ado à remplacer son addiction par d’autres activités.

Pour chacun de ces 3 points, je vous ai donné des exemples et pour que vous compreniez la marche à suivre.

C’est facile de lire l’article et puis de retourner à vos occupations en vous disant que vous y reviendrez plus tard. Vous risquez en revanche d’avoir toujours le même problème quelques mois plus tard. Pourquoi ? Parce que vous n’aurez pas appliqué ce que vous venez de lire ! Il vous suffit de passer à l’action pour avoir le résultat voulu : Votre ado ne passera plus la moitié de la journée avec son téléphone.

Tout sera compliqué, je vous l’accorde. Il vous faudra batailler ! Il vous faudra également du temps et beaucoup de patience. Je sais que parfois vous allez décourager et vouloir même tout abandonner.

Mais je crois en vous. Vous allez dire que c’est du blabla car je ne vous connais pas !

C’est vrai, je ne vous connais pas personnellement mais je sais que si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez surement lu aussi mon Ebook intitulé « comment empêcher votre adolescent d’entrer dans la délinquance » (que vous pouvez toujours télécharger gratuitement en cliquant ici) et que vous êtes très motivés à réussir.

Je vous encourage donc à maintenir cette motivation et de continuer à montrer votre amour pour votre ado en faisant le maximum pour que vos relations soient géniales !

Si vous avez besoin de conseils, vous voulez faire des remarques ou autres, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article, je répondrais sans problème.

Je vous laisse avec ces derniers mots « PASSEZ A L’ACTION » !!

 

N’oubliez pas de laisser un commentaire à cet article.

Et si vous voulez aller plus loin, cliquez sur ce lien et découvrez mon programme « Comment rétablir une communication saine avec votre ado en 30 jours ? ».