Articles récents

Bienvenue !

Vous souhaitez être informé de nos lives ou nos formations sur comment aider votre adolescent ? Inscrivez-vous à notre newsletter
a

5 conseils précieux pour les parents qui veulent une relation sereine avec leur adolescent

  /  5 conseils précieux pour les parents qui veulent une relation sereine avec leur adolescent

5 CONSEILS PRECIEUX POUR LES PARENTS QUI VEULENT UNE RELATION SEREINE AVEC LEUR ADOLESCENT

 

Je sais comment cela s’est passé. Un jour, vous recevez un appel du collège de votre adolescent en vous disant qu’il n’est pas allé à l’école de l’après-midi. A son retour, vous lui demandez ce qu’il s’est passé : « Oh lala mais j’ai été en cours, c’est quoi ça encore tu me saoules à pas me croire ! ». Je vous passe les détails de la dispute qui a suivi. 

Une autre fois, votre ado souhaite sortir avec des amis dans le village jusqu’à 23h00. Vous refusez. Portes, assiettes, armoires… il se défoule en claquant, en cassant, en dégradant.

Vous voulez que cela s’arrange et vous aimeriez trouver des solutions. Vous avez déjà essayé de mettre en place beaucoup, beaucoup, beaucoup d’actions, en vain.

Je vous vais donner 5 conseils importants qui vont vous permettre, une fois appliqués, d’avoir une relation plus sereine avec votre ado.

 

Comment l’idée m’est venue de créer le blog « Adolescent Rebelle »

J’ai commencé en tant qu’animateur dans les colonies et les centres de loisirs à l’âge de 17 ans. Vous savez, l’endroit où vous mettez votre adolescent pour pouvoir souffler (rires). A cet âge-là, j’avais déjà beaucoup d’empathie pour les enfants en difficultés.

J’ai choisi ensuite, après le bac, de faire une formation pour devenir éducateur spécialisé. Je voulais travailler en particulier avec les adolescents. Cela fait presque 10 ans maintenant que je travaille avec ce public.

Durant ma carrière, j’ai dû travailler avec un peu plus de 500 adolescents. J’ai acquis énormément d’expérience, d’autant plus que j’ai travaillé uniquement dans des foyers d’accueil d’urgence (pour ceux qui connaissent, ce n’est pas rose tous les jours).

L’élément déclencheur

Un jour, nous avons accueilli un ado de 14 ans pour des conflits avec ses parents. Il ne les écoutait pas, leur répondait et séchait quelques heures de cours. Rien de bien méchant. Ses parents ont demandé le placement en espérant que la situation s’améliore.

Malheureusement, l’ado a apprit beaucoup de choses négatives avec les autres adolescents placés dans mn établissement (trafic en tout genre, consommation de stupéfiants, vols…). La situation s’est empirée, les parents étaient désemparés.

Des cas comme celui-ci arrivent très régulièrement. Je me suis alors dis « Pourquoi ne pas aider les parents dans les difficultés qu’ils rencontrent, grâce à mon expérience, avant que la situation s’envenime ? ».

Après quelques mois de réflexion, j’ai créé le blog « Adolescent Rebelle ».

Maintenant que vous en savez un peu plus sur moi, voici les 5 conseils pour avoir une relation plus sereine

 

1/ Vous devez comprendre que vous pouvez régler les problèmes que vous rencontrez

C’est important, je dirai même primordial ! Vous devez y croire et enlever de votre tête le « im » de « impossible » !

Je vais vous faire un petit cours de math pour illustrer ma pensée (rires) : problème = solution ! S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ! Ce n’est pas très clair ?! Relisez une 2ème fois, 3eme fois… C’est bon ?! Continuons.

Croyez-moi, la première chose à faire c’est d’y croire, d’être optimiste pour la réalisation de vos souhaits.

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous êtes prêts à faire évoluer la situation et que vous le méritez.

 

2/ Vous devez comprendre que le problème ce n’est pas vous ni votre adolescent

Qu’est-ce que je veux dire par là ? Que vos difficultés ne sont pas apparues comme cela, comme dans un tour de David Copperfield. Elles sont dues à un évènement déclencheur. C’est ce que j’ai pu observer dans les innombrables situations auxquelles j’ai été confrontée.

Je vais vous parler d’un jeune qui a été accueilli dans l’établissement dans lequel je travaille. Lorsqu’il est arrivé il était déscolarisé, fuguait, fumait du cannabis et n’acceptait d’être contredit. Je ne vais pas m’étaler sur le sujet mais je vous ai dit le principal pour que vous compreniez la suite.

Le problème ne vient pas de l’enfant qui a un comportement inadapté, ni de la mère qui n’a pas su éduquer son adolescent (comme on l’entend malheureusement bien souvent).

Il faut se pencher sur l’historique familial : Le père de l’adolescent en question l’a abandonné à la naissance. Ce dernier ne souhaite pas renouer contact avec son fils. C’est terrible pour un ado de ne pas savoir pourquoi son père ne souhaite pas le voir. Il a ses raisons, je ne juge pas. Depuis enfant, il se sent abandonné, il a une grande frustration intérieure. Sa mère a tout tenté pour que le père de l’ado accepte de le voir de temps en temps, en vain.

Ce n’était qu’un exemple, je pourrai vous en raconter des centaines. Tout cela pour que vous compreniez que les problèmes viennent souvent d’un évènement particulier qui  bouleverse la vie de l’adolescent et celle des parents.

 

3/ Vous devez comprendre qu’on a mis une casquette à votre ado et que vous devez lui enlever

L’habit ne fait pas le moine, j’adore cette expression. Si votre ado n’est pas le meilleur ami de l’école, ils vont dire que c’est un cancre. S’il s’habille en survêtement, basket et casquette, ils vont dire que c’est un délinquant. S’il ne fait pas de sport, ils vont dire que c’est un faignant qui ne pense qu’à manger.

C’est malheureux mais c’est comme cela. A force d’entendre ces remarques, votre adolescent va vraiment devenir la personne que les gens souhaitent qu’il soit. Et ce n’est pas le but.

Vous connaissez votre ado mieux que personne, vous savez très bien comment il est. C’est à vous de l’aider à retirer la casquette qu’on lui a forcé de mettre (j’aime bien faire des images).

 

4/ Vous devez comprendre que vous devez travailler pour atteindre votre objectif

C’est logique, pour atteindre un résultat il faut se donner les moyens d’y arriver. Si vous attendez que la situation change mais que vous ne faites rien, rien ne se passera !

Il est important de faire un travail sur vous.  Vous ne devez pas rejeter toutes les fautes sur votre adolescent. S’il a un comportement inadapté, essayez d’abord de comprendre pourquoi. Son attitude est peut-être un moyen de défense. Les erreurs peuvent également venir de votre côté.

C’est clair qu’il vous faudra du temps, beaucoup de temps. Rome ne s’est pas faite en un jour. Il va falloir que vous soyez investi, que vous soyez prêt aux changements car oui, si vous souhaitez que la situation change, il faudra cravacher dur !

La chose la plus importante selon moi est la remise en question. Si vous mettez tous les torts sur votre ado, ce n’est pas une bonne chose pour son épanouissement. Vous devez montrer l’exemple. Votre ado appréciera le fait que vous repreniez les choses calmement et que vous vous remettiez également en question.

 

5/ Vous devez comprendre que le chemin sera compliqué

J’en parlais un peu précédemment, le chemin sera long et dur. Vous devez avoir un très bon mental. Vous allez être confronté à des périodes très délicates. C’est là que vous devez être solide pour pouvoir vous en sortir.

J’ai gardé de très bon contact avec des parents  et leur fille que j’ai accueilli dans mon établissement. Lorsqu’elle est arrivée, elle était complètement perdue en plus d’être addicte au cannabis et déscolarisée. Les parents étaient très présents malgré le placement. Je les ai souvent rencontrés, nous faisions le point, travaillions sur des objectifs…

Au bout d’un an de placement, la jeune a pu rentrer chez elle a l’âge de 17 ans : elle avait trouvé un apprentissage en  esthétique, avait quasiment arrêté la consommation de cannabis, pris du poids, repris le sport… Une nouvelle personne ? Non, juste une adolescente perdue qui avait besoin d’être soutenue et de sentir la présence de ses parents.

Je peux vous assurer que ses parents en ont bavé, ils ont voulu abandonner à plusieurs reprises mais ils ont eu la force de continuer et cela à payer au bout d’une année. Des larmes, des appels à l’aide, des crises… il y en a eu ! Ce n’est qu’un lointain souvenir maintenant.

Tout cela pour vous faire comprendre que le chemin est sinueux mais ce que vous obtiendrez au bout en vaut vraiment, vraiment la peine.

Si vous appliquez ces conseils, vous allez pouvoir rire tous les soirs en rentrant du travail, regarder des films ensemble avec une bonne glace et des chips (rires). Vous pourrez également laisser votre ado sortir sans stresser, aller vous balader ensemble, faire des activités… Et oui, le jeu en vaut VRAIMENT la chandelle !

Merci de me lire et bon courage à vous !

Leave a comment